J’ai fini un autre gilet \o/.

IMG_2383

Si vous suivez mon blog de la déprime, vous savez peut-être que l’idée de m’acheter des vêtements me fait assez horreur en ce moment. Si vous me connaissez dans la vraie vie, vous savez peut-être que c’est bien d’avoir des grandes idées pour sauver la planète, mais qu’à force de faire du tri, je n’ai plus que deux (2) t-shirts. Mes pulls se ratatinent à vue d’oeil parce que l’acrylique ne vieillit pas bien, et mes gilets sont troués.

J’ai résolu temporairement mon problème de t-shirts avec deux Plantains et deux Daturas, mais pour les pulls/gilets c’était plus délicat : on se souvient du fiasco Miette/Anouk qui s’est transformé en Abalone. Je mets ce dernier assez souvent, mais il a quand même un gros potentiel de serpillère, et puis je cherchais quelque chose que je pourrai mettre au printemps.

Complètement influencée par la version de Misarill, je me suis lancée dans un Featherweight cardi. Je n’ai pas réussi à trouver exactement la même laine, mais j’ai quand même jeté mon dévolu sur de la Mérino/BabyCamel en fingering de chez Dye For Wool. J’en ai commandé 2 écheveaux au départ, et puis voyant que je n’allais pas en avoir assez j’ai commandé celui qui restait. Devant tant de bôté, j’ai fait un échantillon, serious business.

 IMG_2131

Évidemment l’échantillon n’est pas tombé juste, alors je me suis dit que tant qu’à faire, j’allais le tricoter en 2,5.

Oui, je suis maso.

Ça m’a pris pas mal de temps, environ deux mois, mais j’y suis arrivée, et regardez-moi ça les enfants !

IMG_2380

IMG_2384

Oui, je ne sais plus prendre de photos KESKYA.

IMG_2386

IMG_2387

Il est si délicat ! Les mailles sont si fines !

Mes mensurations correspondent à une taille 3, mais avec mes aiguilles je suis plutôt partie sur une taille 4 et j’ai bien fait ! Il tombe parfaitement.

Le patron lui-même est super facile, en top down, et il me semble que j’ai un peu rallongé le dos pour ne pas que l’on voie mes fesses.

J’ai envie de me le faire dans PLEIN de couleurs, j’attends que Dye For Wool fasse un réassort et je pense me commander la même laine en moutarde. Je pense quand même que je rajouterai quelque chose dans le dos pour éviter que ça ne soit trop monotone, du genre des torsades, je ne sais pas. C’est le genre de fringue qui a un gros potentiel de basique, un gilet qu’on attrape et qu’on passe en vitesse sur les épaules avant de partir, tout à fait le genre de trucs que je mets (et que j’aimerais mettre plus souvent). Il va très bien avec ma Datura bleue, et je n’ai pas essayé mais je pense qu’avec une jupe ça passe très bien.

Prochainement sur vos écrans : on apprend à faire des hauts/robes un peu plus compliqués, et on continue à tricoter ses propres pulls pour arriver à quelque chose qui ressemble à peu près à ça.

Publicités

2 réflexions sur “My featherweight friend

Lâche ton commz wech gros.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s